Voir les objectifs et projets Voir les publications

INNASCO - La Communauté « Innate Sensors »

INNASCO est une communauté scientifique avec pour objectif de promouvoir et développer la recherche dans le domaine des récepteurs de l’immunité innée.


Les chercheurs impliqués dans ce projet sont des scientifiques reconnus, motivés et conscients de l’importance de partager et d’échanger des données ainsi que de la richesse du mélange de leurs domaines d’expertise. Ces scientifiques de renom travaillent dans les domaines de l’infectiologie, de l’oncologie et de l’immunologie.

Les membres sont : Dr Christophe Caux (CRCL), Dr Nadège Goutagny (CRCL), Dr Uzma Hasan (CIRI), Dr Thomas Henry (CIRI), Dr Marie-Cécile Michallet (CRCL), Dr Peggy Parroche (CIRI) et Dr Virginie Petrilli (CRCL).

Vous trouverez sur la page de la communauté:
- Une introduction sur les récepteurs de l'immunité innée.
- Un accès libre et gratuit vers nos bases de données de
ressources technologiques.
- Un lien vers les publications et les contacts de nos membres.

La mise en place de la réponse immunitaire repose sur les interactions complexes entre le système immunitaire innée et adaptatif.

Les cellules de l’immunité innée jouent un rôle clef dans la détection des signaux de danger libérés dans l’environnement suite à une inflammation ou à des dommages tissulaires, en contexte infectieux ou non.

L’induction d’une réponse innée repose sur la reconnaissance de motifs moléculaires par des récepteurs connus sous le nom de “SENSEURS” de l’immunité innée (autrement appelés “Innate sensors” ou “Pattern Recognition Receptors”).

Ces récepteurs sont subdivisés en familles majeures: Toll-like receptor (TLR), RIG-like receptor (RLR), NOD-like receptor (NLR) et les DNA sensors. Leur activation induit une cascade de signalisation intracellulaire aboutissant à la mise en place d’une réponse ciblant le stress inital.

 

CENTRE DE RECHERCHE EN CANCEROLOGIE DE LYON (CRCL)
UMR INSERM 1052 CNRS 5286 - CENTRE LEON BERARD
Copyright 2011. CRCL
SUIVEZ LES ACTUALITES
DU CRCL SUR TWITTER :